Professionnels du goût
 

En quelques décennies, les connaissances sur les perceptions sensorielles et le plaisir alimentaire ont radicalement explosé : à partir des années 1950, les progrès de l'électrophysiologie permettent de déchiffrer les réponses des fibres sensorielles. Puis, au cours de ces 20 dernières années, la biologie moléculaire et l'imagerie cérébrale dopent de façon spectaculaire les avancées des sciences du goût : du côté de « l'infiniment petit », la biologie moléculaire contribue à l'identification des récepteurs gustatifs et olfactifs ; du côté de « l'infiniment complexe », le cerveau est étudié comme un gigantesque réseau de neurones, avec des interactions qui n'en finissent pas de surprendre par leur richesse et par la puissance de leurs fonctions.

L'Institut du Goût a pour vocation de vulgariser et de diffuser le plus largement possible tout ce pool de connaissances émergentes sur le goût. Ses formations s'adressent à des publics variés : métiers de la restauration, grande distribution, professionnels de santé, universités et centres de recherche, acteurs de l'industrie agroalimentaire, de l'industrie chimique et cosmétique.

Et pour que ces connaissances nouvelles trouvent un terrain d'application, l'Institut développe également une activité de conseil scientifique auprès de ses partenaires industriels (études, projets de recherche appliquée, encadrement de thèses).